Page numérisée


www.Ostervald-1744.com
La Bible Ostervald de 1744 avec les arguments et les réflexions de l'auteur.


Nouveau Testament

Numérisation en cours : Matthieu



L’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Matthieu

Matthieu 6

1. Jésus-Christ instruit ses disciples sur l’aumône, sur la prière et sur le jeûne. Il leur montre comment il faut s’acquitter de ces actes religieux et il recommande surtout d’y éviter l’hypocrisie et l’ostentation, versets 1-18.
2. Il leur défend de travailler pour amasser les biens du monde et d’être en souci pour les besoins de cette vie et il les exhorte à se reposer sur la providence et à chercher avant toutes choses le royaume de Dieu, versets 19-34.

1. Prenez garde de ne pas faire votre aumône devant les hommes afin d’en être vus, autrement vous n’en aurez point de récompense vers votre Père qui est aux cieux.
2. Quand donc tu feras l’aumône, ne fais pas sonner la trompette devant toi comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues afin qu’ils soient honorés des hommes, je vous le dis en vérité qu’ils reçoivent leur récompense.1
3. Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite.
4. Afin que ton aumône se fasse en secret, et ton Père a qui te voit dans le secret te le rendra b publiquement.
5. Et quand tu prieras, ne sois pas comme les hypocrites, car ils aiment à prier en se tenant debout dans les synagogues et aux coins des rues afin d’être vus des hommes ; je vous dis en vérité qu’ils reçoivent leur récompense.
6. Mais toi, quand tu prie, entre dans ton cabinet et ayant fermé la porte, prie ton père qui dans ce lieu secret et ton père qui te voit dans le secret te le rendra publiquement.
7. Or, quand vous priez, d n’usez pas de vaines redites comme les païens, car ils croient qu’ils seront beaucoup exaucés en parlant beaucoup.
8. Ne leur ressemblez donc pas, car votre père sait de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.
9. Vous donc priez ainsi : e Notre père qui es aux cieux, ton nom soit sanctifié.
10. Ton règne vienne, ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
11. Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien.
12. Et nous quitte nos dettes comme aussi nous quittons à nos débiteurs les leurs.
13. Et ne nous induis point dans la tentation, mais délivre-nous f du malin. Car à toi appartiennent le règne et la puissance et la gloire à jamais. Amen.
14. Car g si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre père céleste vous pardonnera aussi les vôtres.
15. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes leurs offenses, votre père ne vous pardonnera non plus vos offenses.
16. Et quand vous jeûnerez ne prenez pas un air triste comme les hypocrites, car ils se rendent le visage tout défait afin qu’il paraisse aux hommes qu’ils jeûnent ; je vous dis en vérité h qu’ils reçoivent leur récompense.
17. Mais toi, quand tu jeûnes, oins ta tête et lave ton visage,
18. Afin qu’il ne paraisse pas aux hommes que tu jeûnes, mais seulement à ton père qui est en secret et ton père qui te voit dans le secret te le rendra publiquement.
19. i Ne vous amassez pas des trésors sur la terre où les vers et la rouille gâtent tout et où les larrons percent et dérobent.
20. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel où les vers ni la rouille de gâtent rien et où les larrons ne percent ni ne dérobent point.
21. Car où est votre trésor, là sera aussi votre cœur.
22. j L’œil est la lumière du corps. Si donc ton œil est sain, tout ton corps sera éclairé.
23. Mais si ton œil est mauvais, tout ton corps sera ténébreux. Si donc la lumière qui est en toi n’est que ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres ?
24. k Nul ne peut servir deux maîtres, car ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et il méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et mammon 2 .
25. C’est pourquoi je vous le dis : l Ne soyez point en souci pour votre vie de ce que vous mangerez ou de ce que vous boirez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus, la vie n’est-elle pas plus que la nourriture et le corps plus que le vêtement ?
26. Regardez les oiseaux du ciel, car ils ne sèment, ni ne moissonnent, ni n’amassent rien dans des greniers m et votre père céleste les nourrit, N’êtes-vous pas beaucoup plus excellents qu’eux ?
27. Et qui d’entre vous, qui par son souci puisse ajouter une coudée à sa taille 3.
28. Et pour ce qui est du vêtement, pourquoi êtes-vous en souci ? Apprenez comment les lys des champs croissent : ils ne travaillent ni ne filent.
29. Cependant je vous dis que Salomon dans toute sa gloire n’a point été vêtu comme l’un d’eux.
30. Si donc Dieu revêt ainsi l’herbe des champs, qui est aujourd’hui et qui sera demain jetée au four, ne vous revêtira-t-il pas beaucoup plus ? Ô gens de peu de foi ?
31. Ne soyez donc point en souci, disant : Que mangerons-nous ? Ou que boirons-nous ? Ou de quoi serons-nous vêtus ?
32. Car ce sont les païens qui recherchent toutes ces choses et votre père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses-là.
33. n Mais cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront données par dessus.
34. o Ne soyez donc point en souci pour le lendemain, car le lendemain se souciera de ce qui le regarde, à chaque jour suffit sa peine.

Réflexions

Le sauveur du monde nous apprend ici,
1. Premièrement que l’aumône, la prière et le jeûne sont trois devoirs très important dans la religion. Pour ce qui regarde le jeûne en particulier, puisque Jésus-Christ donne des règles sur la manière de jeûner, aussi bien que sur l’aumône, il paraît évidemment que son intention a été que ses disciples jeûnassent. Les jeûnes particuliers sont ceux dont il s’agit dans ce chapitre, étant très utiles pour mortifier la chair et pour se disposer à l’humiliation et à la prière et ayant aussi été pratiqué par les apôtres et ensuite dans tout le monde par les chrétiens.
2. Notre Seigneur recommande d’éviter avec soin l’hypocrisie et la vaine gloire lorsqu’on fait la charité, lorsqu’on prie et lorsqu’on jeûne et de s’acquitter de ces devoirs avec sincérité et avec humilité, nous souvenant que nous sommes devant Dieu qui voit tout ce qui se passe dans le secret de notre cœur et que les hypocrites n’ont aucune récompense à attendre de lui.
3. Puisque l’oraison dominicale est un formulaire de prière qui a Jésus-Christ pour auteur et qu’elle comprend tout ce qui est nécessaire pour la gloire de Dieu et pour notre propre bonheur, l’usage que nous devons en faire est premièrement d’apporter un très grand respect et beaucoup d’attention et de dévotion lorsque nous nous présentons à Dieu et en second lieu de conformer non seulement nos prières, mais aussi nos sentiments et notre conduite à cet excellent modèle que Jésus-Christ nous a laissé.
4. Notre Seigneur nous déclare ici de la manière la plus expresse que nous ne devons pas espérer que Dieu nous exauce et nous pardonne si nous ne pardonnons pas à ceux qui nous ont offensés. C’est sur quoi nous devons bien nous examiner toutes les fois que nous nous présentons devant Dieu pour lui offrir nos prières.
5. La cinquième leçon que ce chapitre nous donne est de ne pas rechercher avec ardeur à amasser les biens de ce monde qui sont vains et inconstants et dont divers accidents peuvent nous priver, mais de travailler plutôt à acquérir les biens du ciel qui sont les plus excellents et que rien ne saurait nous ravir. Jésus-Christ nous avertit sur ce sujet qu’il est dangereux d’aimer les richesses, que cet amour nous aveugle et attache nos inclinaisons à la terre et qu’il n’est pas possible de servir Dieu et d’avoir le cœur libre et élevé à lui pendant qu’on est possédé par l’amour des biens de ce monde.
6. Notre Seigneur ne condamne pas seulement l’amour des richesses, il défend même de s’inquiéter et de se donner trop de soins pour les choses nécessaires à la vie. Il nous exhorte à nous confier en la providence, qui ayant soin des oiseaux et des autres créatures, pourvoira beaucoup plus aux besoins de ses enfants qui sont d’une nature plus excellente et qu’il destine à l’immortalité. Il nous dit que les soins temporels qui sont excessifs et accompagnés d’inquiétude et de défiance sont inutiles et d’ailleurs indigne des chrétiens. Enfin, il nous exhorte à chercher avant toutes choses ce qui peut plaire à Dieu et nous faire parvenir au royaume céleste et il nous promet que si nous le faisons, Dieu nous accordera tout ce qui nous est nécessaire pour la vie du corps. Ce sont là des instruction que nous devons toujours avoir présentes au milieu des occupations de cette vie afin qu’elles nous garantissent de l’attachement aux biens de la terre et qu’elles nous engagent à rechercher principalement les biens éternels qui nous sont réservés au ciel.


(a) v4 : Jérémie 23.24
(b) v4 : Luc 14.14
(c) v6 : N’est pas mentionné dans le verset original. Écclésiastes 7.14
(d) v7 : Écclésiastes 2.15 ; Ésaïe 58.18 ; Écclésiastes 7.14
(e) v9 : Luc 11.2
(f) v13 : Chapitre 13.19
(g) v14 : Chapitre 18.35 ; Écclésiastes 28.2
(h) v16 : Versets 2, 3
(i) v19 : Chapitre 19.21 ; Luc 12.33 et 16.9 ; I Timothée 6.9 et 18-19
(j) v22 : Luc 11.3
(k) v24 : Luc 16.13
(l) v25 : Psaume 55.23 ; Luc 12.22 ; Philippiens 4.6 ; I Thimotée 6.8 ; I Thimotée
(m) v26 : Chapitre 10.29 ; Luc 12.14 ; Job 39.3 ; Psaumes 104.27-28 et 147.9
(n) v33 : I Rois 3.13 ; Luc 12.31 ; Jean 6.27
(o) v34 : Luc 11.3 ; Hébreux 13.5. 41


(1) v2, 5, 16 : Ou qu’ils empêchent leur récompense, qu’ils s’en privent. Le verset 1 semble demander ce sens. (2) v24 : Les richesses ou l’argent. (3) v27 : Ou à la durée de sa vie.


Cliquez sur un des liens suivants pour afficher le chapitre désiré : 

1   2   3   4   5a   5b   6   7   8a   8b   9   10   11   12a   12b   13a   13b   14   15   16   17   18   19   20   21a   21b   La suite arrivera le moment venu.


Version imprimable


Bienvenue
XHTML 1.0! Langue de référence : Les documents présentés sur ce site ont le français comme langue source. CSS!