Page numérisée


www.Ostervald-1744.com
La Bible Ostervald de 1744 avec les arguments et les réflexions de l'auteur.


Nouveau Testament

Numérisation en cours : Matthieu



L’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Matthieu

Matthieu 11

1. Jean Baptiste ayant envoyé ses disciples vers Jésus-Christ pour lui demander s’il était le Messie, notre Seigneur fait des miracles en leur présence, versets 1-6.
2. Il parle de la nature et de l’excellence de la charge de Jean Baptiste, versets 7-15.
3. Il se plaint de l’endurcissement des Juifs qui n’avaient profité, ni du ministère de Jean Baptiste, ni du sien et il menace les villes de la Galilée où il avait prêché et fait des miracles et qui ne s’étaient pas amendées, versets 16-24.
4. Il loue Dieu de ce que les personnes qui avaient un esprit doux et humble recevaient sa doctrine pendant que ceux qui passaient dans le monde pour les plus éclairés la rejetaient et il convie tous ceux qui étaient travaillé et chargés de venir vers lui, versets 25-30.

1. Et quand Jésus eut achevé de donner ces ordres à ses douze disciples, a il partit de là pour aller enseigner et prêcher dans leurs villes.
2. b Or Jean, ayant ouï parler dans la prison de ce que Jésus-Christ faisait, il envoya deux de ses disciples pour lui dire :
3. Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?
4. Et Jésus répondant leur dit : Allez et rapporter à Jean les choses que vous entendez et que vous voyez :
5. c Les aveugles recouvrent la vue, les boiteux marchent, les lépreux sont nettoyés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et d l’Évangile est annoncé aux pauvres.
6. e Heureux celui qui ne se scandalisera pas de moi 1.
7. f Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à parler de Jean au peuple et dit : Qu’êtes-vous aller voir au désert ? Était-ce un roseau agité par le vent ?
8. Mais encore, qu’êtes-vous aller voir ? Était-ce un homme vêtu d’habits précieux ? Voila ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois.
9. Qu’êtes-vous donc aller voir ? Un prophète ? Oui, vous dis-je et plus qu’un prophète.
10. Car c’est celui de qui il a été écrit : g Voici j’envoie mon ange 2 devant ta face qui préparera ton chemin devant toi.
11. Je vous dis en vérité qu’entre ceux qui sont nés de femme, il n’en a été suscité aucun plus grand que Jean Baptiste, toutefois celui qui est le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.
12. hMais depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à maintenant, le royaume des cieux est forcé et les violents le ravissent 3.
13. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisés jusqu’à Jean.
14. Et si vous voulez recevoir ce que je dis, i Il est cet Élie qui devait venir.
15. j Que celui qui a des oreilles pour ouïr entende.
16. k Mais à qui comparerai-je cette génération ? Elle ressemble aux petits enfants qui sont assis dans les places publiques et qui crient à leurs compagnons :
17. Et qui leur disent : l Nous vous avons joué de la flute et vous n’avez point dansé, nous avons chanté des plaintes devant vous et vous n’avez point pleuré.
18. Car Jean est venu ne mangeant ni ne buvant et ils disent : Il a un démon.
19. Le fils de l’homme est venu mangeant et buvant et ils disent : Voilà un mangeur et un buveur, m un ami des péagers et des gens de mauvaise vie, n mais la sagesse a été justifiée par les enfants.
20. Alors il se mit à faire des reproches aux villes où il avait fait plusieurs de ses miracles de se qu’elle ne s’étaient pas amendées,
21. o Malheur à toi, Corazin, malheur à toi Bethsaïde ! car si les miracles, qui ont été faits au milieu de vous, eussent été faits à Tyr et à Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties dans le sac et dans la cendre.
22. C’est pourquoi je vous dis que Tyr et Sidon seront jugées moins rigoureusement au jour du jugement que vous.
23. Et toi, Capernaüm qui as été élevée jusqu’au ciel, tu sera abaissée jusqu’en enfer, car si les miracles qui on été faits p au milieu de toi eussent été faits à Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui.
24. C’est pourquoi je te dis q que ceux de Sodome seront traités moins rigoureusement au jour du jugement que toi.
25. r En ce temps-là Jésus prenant la parole dit : Je te loue ô père, Seigneur du ciel et de la terre de ce que tu as s caché ces choses aux sages et aux intelligents et que tu les as révélées aux enfants 4.
26. Oui, mon père, cela est ainsi, parce que telle a été ta bonne volonté.
27. t Toutes ces choses m’ont été données par mon père et u nul ne connait le fils que le père et nul ne connait le père que le fils et celui à qui le fils aura voulu le faire connaître.
28. v Venez à moi, vous tous qui êtes travaillés et chargés et je vous soulagerai.
29. Chargez vous de mon joug et apprenez de moi 5, que je suis doux et humble de cœur et w vous trouverez le repos de vos âmes.
30. Car mon joug est aisé et mon fardeau x léger.

Réflexions

Pour profiter de cette lecture, il faut remarquer :
1. Que si Jean Baptiste envoya à notre Seigneur demander s’il était le messie, on ne doit pas croire qu’il s’en doutât. Ce serait injurieux à cet homme qui avait constamment déclaré que Jésus était le fils de Dieu et à qui notre Seigneur rend dans dans tout l’Évangile et dans ce chapitre même le témoignage le plus glorieux. Mais Jean Baptiste envoya ses disciples vers Jésus pour les convaincre que Jésus était celui que les Juifs attendaient.
2. Cependant le Seigneur étant interrogé sur cela ne voulut pas dire ouvertement qu’il fût le messie, il se contenta de faire voir par des miracles qu’il l’était et d’avertir les disciples de Jean de n’être pas scandalisés s’ils le voyaient dans cet état de bassesse.
3. Ce fut dans les mêmes vues qu’il fit remarquer à ceux qui l’écoutaient que lorsqu’ils étaient allés entendre Jean Baptiste dans le désert, ils n’y avaient pas vu
un roseau agité par du vent
c’est-à-dire, qu’ils n’y étaient pas allés pour un sujet de petite importance ou pour voir une personne peu considérable. Il ajoute qu’ils n’y avaient pas vu non plus un homme qui parût avec éclat et avec pompe, comme ceux qui sont à la cour des rois. Mais il dit qu’ils avaient vu en Jean Baptiste un prophète et même le plus grand des prophètes, puisqu’il était le précurseur du messie et que cependant depuis qu’il avait commencé à paraître, on s’était opposé à lui et au règne de Dieu dont il annonçait la venue. Jésus-Christ disait tout cela pour montrer que le règne du messie ne serait pas de ce monde et qu’on ne devait pas être surpris si on le voyait dans un état si humble et si abject et s’il était rejeté.
4. On voit ici que les Juifs n’avaient pas profité, ni de la prédication de Jean Baptiste, ni de celle de notre Seigneur, trouvant que la vie de Jean Baptiste était trop austère et trouvant que celle de Jésus-Christ ne l’était pas assez. Rien ne peut satisfaire les hommes incrédules et corrompus, ils rejettent tous les différents moyens que Dieu emploie pour les gagner et ils en prennent même occasion de s’endurcir d’avantage.
5. Les menaces que Jésus-Christ faisait contre ces villes où il avait fait des miracles et qui ne s’étaient pas amendées nous avertissent que les peuples auxquels Dieu fait le plus de grâces et à qui l’Évangile est annoncé et qui n’en profitent pas seront traitées avec la dernière sévérité.
6. Notre Seigneur rend grâce à Dieu de ce que les petits et les humbles recevaient sa doctrine tandis qu’elle était rejetée par les grands et les sages du monde. Cela nous apprend que l’on ne saurait recevoir l’Évangile si l’on n’a un cœur droit, simple et humble et si l’on ne renonce à la gloire du monde et à sa fausse sagesse.
7. Enfin, les invitations que notre Seigneur adresse à tous ceux qui sont travaillés et chargés les conviant de devenir ses disciples et les assurant
que son joug est aisé et que son fardeau est léger
doivent nous inciter à aller à lui avec un humble et vif sentiment de notre misère et avec un ardent désir d’en être délivrés, à nous soumettre à sa doctrine et à ses divins préceptes et à être comme lui doux et humble de cœur. C’est ainsi que nous trouverons auprès de lui le repos de nos âmes et une parfaite félicité.


(a) v1 : Luc 8.1, Ésaïe 61.1, Romains 15.8
(b) v2 : Luc 7.18
(c) v5 : Ésaïe 36.5, 6 et 61.1 ; Luc 4.18
(d) v5 : Ésaïe 36.5, 6 et 61.1 ; Luc 4.18 v5 : Zacharie 11.7, 11
(e) v6 : Luc 7.23
(f) v7 : Luc 7.24
(g) v10 : Malachie 3.1 ; Marc 1.2 ; Luc 7.27
(h) v12 : Luc 16.16
(i) v14 : Malachie 4.5 ; Matthieu 17.12
(j) v15 : Chapitre 13.9, 43
(k) v16 : Luc 7.31
(l) v17 : Luc 7.32
(m) v19 : Chapitre 9.11
(n) v19 : Luc 7.35
(o) v21 : Luc10.13
(p) v23 : Chapitre 8.5, 15 et 9.2, 18, 20, 28, 32
(q) v24 : Chapitre 10.15
(r) v25 : Luc 10;21
(s) v25 : Deutéronome 29.4 ; Job 17.4 ; Ésaïe 29.14 ; I Corinthiens 1.19
(t) v27 : Chapitre 28.18 ; Luc 10.22 ; Jean 3.35, 13.3 et 17.2
(u) v27 : Jean 1.18, 6.46, 7.28, 8.55, 10.15 et 14.7, 9
(v) v28 : Ésaïe 55.1, 4
(w) v29 : Jérémie 6.16
(x) v30 : Jean 5.3


(1) v6 : C’est-à-dire : Heureux celui qui ne se scandalisera pas de l’abaissement dans lequel je parait et qui n’en prendra occasion de me rejeter.
(2) v10 : C’est-à-dire : Mon ambassadeur, mon envoyé.
(3) v12 : La signification ordinaire des termes que Jésus-Christ emploie, les plaintes qu’il fait dans la suite de son discours, de la manière dont le ministère de Jean Baptiste avait été reçu par les Juifs et qui se lit dans Luc 15.16, montre clairement que le sens est que le royaume de Dieu souffrait des plus violentes oppositions et que chacun et surtout les principaux des Juifs faisaient tous leurs efforts pour en empêcher l’établissement et pour le détruire. (4) v25 : C’est-à-dire : Aux simples et aux humbles, à ceux qui sont peu considérable dans le monde.
(5) v29 : Ou : Devenez mes disciples parce que je suis doux et humble de cœur.


Cliquez sur un des liens suivants pour afficher le chapitre désiré : 

1   2   3   4   5a   5b   6   7   8a   8b   9   10   11   12a   12b   13a   13b   14   15   16   17   18   19   20   21a   21b   La suite arrivera le moment venu.


Version imprimable


Bienvenue
XHTML 1.0! Langue de référence : Les documents présentés sur ce site ont le français comme langue source. CSS!