Page numérisée


www.Ostervald-1744.com
La Bible Ostervald de 1744 avec les arguments et les réflexions de l'auteur.


Nouveau Testament

Numérisation en cours : Matthieu



L’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Matthieu

Matthieu 13, versets 1-23

Notre Seigneur propose la parabole de la semence, versets 1-9
et ensuite il l’explique en particulier à ses disciples, versets 16-23.

1. Ce a même jour, Jésus étant sorti de la maison s’assit au bord de la mer.
2. Et une grande foule de peuple s’assembla vers lui en sorte qu’il monta dans une barque. Il s’y assit et toute la multitude se tenait sur le rivage.
3. b Et il leur dit plusieurs choses par des similitudes et il leur parla ainsi : Un semeur sortit pour semer.
4. Et comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin et les oiseaux vinrent et la mangèrent toute.
5. L’autre partie tomba sur des endroits pierreux où elle n’avait que peu de terre et elle leva aussitôt parce qu’elle n’entrait pas profondément dans la terre.
6. Mais le soleil étant levé, elle fut brûlée et parce qu’elle n’avait point de racine, elle sécha.
7. L’autre partie tomba parmi des épines et les épines crûrent et l’étouffèrent.
8. Et l’autre partie tomba dans une bonne terre et rapporta du fruit, un grain en rapporta cent, un autre soixante et un autre trente.
9. Que celui qui a des oreilles pour ouïr entende.
10. Alors les disciples s’étant approché lui dirent : Pourquoi leur parles-tu par des similitudes ?
11. Il leur répondit et leur dit : Parce qu’il vous est donné de connaître les mystères du royaume des cieux, mais cela ne leur est point donné.
12. Car on donnera c à celui qui a déjà et il en aura plus encore, mais pour celui qui n’a pas, on lui ôtera même ce qu’il a.
13. C’est à cause de cela que je leur parle en similitudes, d parce qu’en voyant ils ne voient point et en entendant, ils n’entendent point.
14. Ainsi s’accomplit en eux la prophétie d’Ésaïe qui dit : e Vous entendrez de vos oreilles et vous ne comprendrez point, vous verrez de vos yeux et vous n’apercevrez point.
15. Car le cœur de ce peuple est appesanti, ils ont ouï dur de leurs oreilles, ils ont fermé les yeux afin qu’ils n’aperçoivent pas de leurs yeux et qu’ils n’entendent de leurs oreilles et qu’ils ne comprennent pas du cœur et qu’ils ne se convertissent pas et que je ne les guérisse pas.
16. f Mais vous, vous êtes heureux d’avoir des yeux qui voient et des oreilles qui entendent.
17. Car je vous dis en vérité g que plusieurs prophètes et plusieurs justes ont désiré de voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu et d’entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu.
18. h Vous donc écoutez ce que signifie la similitude du semeur.
19. Lorsqu’un homme entend i la parole du royaume de Dieu et qu’il ne la comprend point, le malin vient et ravit ce qui est semé dans son cœur, c’est celui qui a reçu la semence le long du chemin.
20. Et celui qui a reçu la semence dans des endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et qui la reçoit d’abord avec joie,
21. Mais il n’a point de racine en lui-même, c’est pourquoi il n’est que pour un temps et lorsque l’affliction ou la persécution surviennent à cause de la parole, il se scandalise aussitôt.
22. Et celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais les soucis de ce monde et la séduction des richesses étouffent la parole et elle devient infructueuse.
23. Mais celui qui a reçu la semence dans une bonne terre, c’est celui qui entend la parole et qui la comprend et qui j porte du fruit, en sorte qu’un grain en produit cent, un autre soixante et un autre trente.

Réflexions

Il est nécessaire de remarquer en général sur les similitudes qui sont contenues dans ce chapitre et dans divers autres endroits de l’Évangile que notre Seigneur avait accoutumé, lorsqu’il enseignait, de se servir de similitudes et de paraboles et qu’afin que ses disciples et le peuple puissent mieux les retenir, il les tirait des choses les plus simples et les plus familières. Ces paroles étaient de deux sortes. Il y en avait dont le sens était clair, mais les autres avaient quelque obscurité et Jésus-Christ employait ces dernières lorsqu’il s’agissait de certaines vérités que les auditeurs n’étaient pas alors en l’état de comprendre et qu’il ne voulait pas dire ouvertement avant sa mort.Telles sont celles qui marquaient qu’on le ferait mourir, que les Juifs seraient rejetés et que les païens seraient reçus à leur place. Il proposait ces vérités-là sous des images et des similitudes qui étaient fort simples et aisées à retenir et qui dans peu de temps seraient faciles à entendre, l’évènement devant les rendre parfaitement claires. Ainsi l’on voit reluire une grande sagesse dans ces paraboles, elles montrent que Jésus-Christ connaissait l’avenir, elles étaient la plupart prophétiques et nous trouvons dans leur exact accomplissement des preuves convaincantes de la divinité de l’Évangile.
Le dessein de Jésus-Christ dans la parabole de la semence est d’enseigner à ses disciples comment la parole de Dieu est reçue par ceux à qui elle est annoncée. Il y parle de quatre sortes de personnes.
1. Les premiers sont ceux sur qui cette parole ne fait aucune impression et dont le cœur est entièrement endurci, c’est ce qui est représenté par la semence qui tombe sur le chemin.
2. Les seconds sont ceux qui reçoivent et qui goûtent la parole de Dieu, mais qui s’étant engagés dans la profession de l’Évangile, sans s’être bien examinés eux-mêmes, abandonnent la vérité et la piété lorsqu’ils sont exposés à la persécution ou à quelque autre tentation, c’est ce qui est signifié par la semence qui tombe parmi les pierres et qui lève, mais qui n’ayant point de racine, sèche bientôt.
3. Notre Seigneur parle de ceux en qui la parole est rendue inutile par l’amour des richesses et par les soins de cette vie, tout de même que la semence qui tomberait parmi les épines y serait étouffée.
4. Les derniers sont ceux qui la reçoivent dans un bon cœur, en qui elle produit son fruit et son effet et qui persévèrent, ce qui est figuré par la semence qui est reçue dans une bonne terre et qui y fructifie abondamment.
C’est là le sens et le but de cette belle parabole, elle tend à nous instruire de l’usage que nous devons faire de l’Évangile lorsqu’il nous est annoncé. Ce que Jésus-Christ dit à ses disciples dans le temps qu’il le leur expliqua doit nous faire reconnaître combien nous sommes heureux d’être instruits de ces divines vérités et d’avoir sur les mystères du royaume de Dieu des lumières que les prophètes n’avaient pas. C’est là un avantage précieux dont nous devons nous prévaloir de peur que nous tombions dans le crime et dans la condamnation de ceux qui voient et qui entendent, mais qui ne reçoivent pas la vérité et qui refusent de se convertir.


(a) v1 : Marc 4.1
(b) v3 : Luc 8.5
(c) v12 : Chapitre 25. 28-29 ; Marc 4.25 ; Luc 8.18 et 19.26
(d) v13 : Marc 4.12 ; Luc 8.10
(e) v14 : Ésaïe 6.9 ; Jean 12.40 ; Actes 28.26 ; Romains 11.8
(f) v16 : Luc 10.23 ; Jean 20.29 ; Proverbes 8.34
(g) v17 : I Pierre 1.10-12
(h) v18 : Marc 4.14 ; Luc 8.11
(i) v19 : Chapitre 4.23
(j) v23 : Jean 15. , le reste est illisible.


Cliquez sur un des liens suivants pour afficher le chapitre désiré : 

1   2   3   4   5a   5b   6   7   8a   8b   9   10   11   12a   12b   13a   13b   14   15   16   17   18   19   20   21a   21b   La suite arrivera le moment venu.


Version imprimable


Bienvenue
XHTML 1.0! Langue de référence : Les documents présentés sur ce site ont le français comme langue source. CSS!