Page numérisée


www.Ostervald-1744.com
La Bible Ostervald de 1744 avec les arguments et les réflexions de l'auteur.


Nouveau Testament

Numérisation en cours : Matthieu



L’Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ selon Matthieu

Matthieu 16

Ce chapitre a quatre parties.
1. Jésus-Christ refuse de faire un prodige que les pharisiens demandaient et il leur reproche leur aveuglement, versets 1-4.
2. Il avertit ses disciples de se garder du levain des pharisiens et ses sadducéens, versets 5-12.
3. Ayant demandé aux apôtres quelle opinion ils avaient de lui, Pierre reconnait qu’il était le Christ, le fils du Dieu vivant et notre Seigneur lui fait des promesses très avantageuses, versets 13-20.
4. Il prédit sa mort, il exhorte ses disciples à se préparer eux-mêmes aux souffrances et pour les y engager, il leur montre de quelle importance sont le salut et la perte de l’âme. Il prédit aussi que quelques-uns de ses disciples ne mourraient point que son règne n’eût été établi et qu’il ne fût venu pour détruire les Juifs, ce qui a été accompli en ceux des disciples de Jésus-Christ qui vécurent jusqu’à ce temps-là et particulièrement en l’apôtre Jean, versets 21-28.

1. Alors a des pharisiens et des sadducéens vinrent à lui et ils lui demandèrent en le tentant qu’il leur fit voir quelque signe du ciel.
2. Mais il leur répondit : Quand le soir est venu, vous dites : Il fera beau, car le ciel est rouge.
3. Et le matin vous dites : Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est sombre et rouge. Hypocrites, vous savez bien discerner l’apparence du ciel et vous ne pouvez pas discerner les signes des temps.
4. b Cette race méchante et adultère demande un signe, mais on ne lui accordera aucun autre signe que le signe du prophète Jonas c. Et les laissant, il s’en alla.
5. d Et ses disciples qui étaient passés à l’autre bord avaient oublié de prendre des pains.
6. Et il leur dit : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et des sadducéens.
7. Sur quoi ils pensaient en eux-mêmes : C’est parce que nous n’avons point pris de pain.
8. Et Jésus connaissant cela leur dit : Gens de peu de foi, pourquoi pensez-vous ainsi en vous-mêmes sur ce que vous n’avez point pris de pain ?
9. N’avez-vous point encore d’intelligence et ne vous souvenez-vous plus e des cinq pains des cinq mille hommes et combien vous en remportâtes de paniers ?
10. Ni f des sept pains des quatre mille hommes et combien vous en remportâtes de corbeilles ?
11. Comment ne comprenez-vous pas que je ne parlais pas du pain lorsque je vous parlais du levain des pharisiens et des sadducéens ?
12. Alors ils comprirent que ce n’était pas du levain du pain, mais que c’était du levain de la doctrine des pharisiens et des sadducéens qu’il leur avait dit de se garder.
13. Et g Jésus étant entré dans le territoire de Césarée de Philippe demanda à ses disciples : Qui disent les hommes que je suis, moi le fils de l’homme ?
14. Et ils lui répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste, les autres Élie et les autres Jérémie ou l’un des prophètes.
15. Il leur dit : Et vous, qui dites-vous que je suis ?
16. Simon Pierre prenant la parole dit : h Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant.
17. Et Jésus lui répondit : Tu es heureux Simon fils de Jona, car ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon père qui est dans les cieux.
18. Et moi je te dis aussi i que tu es Pierre et que sur cette pierre je bâtirai mon Église et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle.
19. Et je te donnerai les clefs du royaume des cieux j et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
20. Alors il défendit à ses disciples de dire à personne que lui Jésus fut le Christ.
21. k Dès lors Jésus commença à déclarer à ses disciple qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem et qu’il y souffrit beaucoup de la part des sénateurs et des principaux sacrificateurs et des scribes et qu’il fût mis à mort et qu’il ressuscitât le troisième jour.
22. Alors Pierre l’ayant pris à part 1 se mit à le reprendre et à lui dire : À Dieu ne plaise, Seigneur, cela ne t’arrivera point.
23. Mais Jésus se tournant dit à Pierre : Retire-toi de moi, satan 2, tu m’es en scandale, car tu ne comprends point les choses qui sont de Dieu, mais seulement celles qui sont des hommes.
24. Alors Jésus dit à ses disciples : l Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à soi-même et qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive.
25. Car m quiconque voudra sauver sa vie la perdra et quiconque perdra sa vie pour l’amour de moi la trouvera.
26. Car n que servirait-il à un homme de gagner tout le monde s’il perdait son âme ?
27. Car o le fils de l’homme doit venir dans la gloire de son père avec ses anges et alors p il rendra à chacun selon ses œuvres.
28. Je vous le dis en vérité, qu’il y en a quelques-uns de ceux qui sont ici présent qui ne mourrons point 3 qu’ils n’aient vu le fils de l’homme venir en son règne.

Réflexions

1. La première réflexion qu’on doit faire ici, concerne l’aveuglement des pharisiens, qui bien que Jésus-Christ eût fait tant de miracles et qu’ils dussent voir par là que le temps de la venue du Messie était arrivé, voulaient qu’il leur fit voir quelque signe, ce qu’il refusa très justement de faire. Après que Dieu a donné des preuves suffisantes de la vérité de l’Évangile, si les hommes ne s’y rendent pas, ils ne doivent pas s’attendre que Dieu fasse des miracles continuels pour vaincre leur incrédulité.
2. Le sens de l’avertissement que Jésus-Christ donna à ses apôtres et leur disant de se garder du levain des pharisiens et des sadducéens était qu’ils devaient s’éloigner de la doctrine des pharisiens qui s’attachaient aux dehors de la religion et aux traditions et de celles des sadducéens qui niaient la résurrection et l’immortalité de l’âme. Cet avertissement nous montre que l’on doit éviter avec un grand soin dans la religion la superstition et l’hypocrisie, aussi bien que les sentiments impies et libertins.
3. Il paraît de ce chapitre que l’on avait une haute opinion de Jésus-Christ parmi les Juifs et surtout que les apôtres avaient été pleinement persuadés qu’il était le Christ, le fils du Dieu vivant. C’est aussi là la grande et la principale vérité que les chrétiens doivent croire et confesser devant tout le monde.
4. La promesse que Jésus-Christ fit à Pierre en lui disant :
Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église et je te donnerai les clefs du royaume des cieux, voyez Actes II et IX.
signifie que Pierre serait l’un des principaux ministres dont il se servirait pour établir son église et que ce serait lui qui jetterait les fondements de l’église chrétienne en annonçant le premier l’Évangile tant aux Juifs qu’aux païens.
5. Jésus-Christ prédit sa mort et il censura fortement Pierre, qui, étant rempli des préjugés des Juifs, ne pouvait croire que le Messie dût mourir. Notre Seigneur parla de la sorte et il s’exprima en ces termes forts, non qu’il n’aimât Pierre, mais pour lui faire tant mieux sentir et à tous ses disciples qu’il était nécessaire qu’il souffrit la mort et qu’il y était résolu.
6. Enfin, les derniers versets de ce chapitre contiennent des instructions très remarquables et particulièrement ces trois :
1. Que la première chose que Jésus-Christ exige de ses disciples c’est qu’ils renoncent à eux-mêmes et qu’ils se disposent aux souffrances et que jamais le désir de conserver notre vie ne doit nous empêcher de suivre Jésus-Christ et de lui obéir.
2. Que le salut et la perte de l’âme sont ce qu’il y a de plus important et qu’il ne servirait à rien de gagner le monde entier si l’on perdait son âme.
3. Que le fils de Dieu viendra du ciel avec gloire pour rendre à tous les hommes selon leurs œuvres.


(a) v1 : Marc 8.1 ; Luc 12.54
(b) v4 : Sus 12.39
(c) v4 : Jonas 2.1
(d) v5 : Marc 8.14
(e) v9 : Sus 14.7 ; Jean 6.5
(f) v10 : Sus 15.34
(g) v13 : Marc 8.27 ; Luc 9.18
(h) v16 : Jean 6.69
(i) v18 : Jean 1.42
(j) v19 : Jean 20.2
(k) v21 : Marc 8.31 ; Luc 9.22
(l) v24 : Sus 10.38 ; Marc 8.34 ; Luc 9.23 et 14.27
(m) v25 : Sus 10.39 ; Marc 8.35 ; Luc 9.24 et 17.33 ; Jean 12.25
(n) v26 : Marc 8.36 ; Luc 9.25
(o) v27 : Sous 26.64
(p) v27 : Job 34.11 ; Psaume 62.13 ; Romains 2.6
(q) v28 : Marc 9.1 ; Luc 9.27


(1) v22 : Ou : l’embrassant. (2) v23 : Ce terme ne désigne pas toujours le diable, il signifie un adversaire, un ennemi, comme dans II Samuel 19.21
et II Rois 11.14 où on lit dans l’hébreu le mot de satan et c’est ainsi qu’on doit l’entendre ici.
(3) v28 : Grec : qui ne goûteront point la mort.


Cliquez sur un des liens suivants pour afficher le chapitre désiré : 

1   2   3   4   5a   5b   6   7   8a   8b   9   10   11   12a   12b   13a   13b   14   15   16   17   18   19   20   21a   21b   La suite arrivera le moment venu.


Version imprimable


Bienvenue
XHTML 1.0! Langue de référence : Les documents présentés sur ce site ont le français comme langue source. CSS!